News


 

Contingent tarifaire 2022

 

Fin de la 1re tranche 2022 le 13 septembre 2022

Le 13 septembre 2022, les derniers contingents restants de la 1ère tranche ont été débités.

Après une forte charge du contingent au premier trimestre 2022, il y avait fin mars une différence de plus de 100 unités par rapport à l'année précédente. Au cours des mois suivants, l'écart n'a toutefois cessé de se réduire.

L'écart de contingent jusqu'à la libération de la 2e tranche le 1er octobre 2022 est donc de 13 jours. Nous prévoyons une fin du contingent annuel dans la deuxième moitié de novembre.


Graphique:  Utilisation du contingent tarifaire no. 01 par mois

Download
Graphik Ende ZK Nr. 01- 13.09.2022.pdf
Adobe Acrobat Dokument 90.7 KB

News archives:

 

Fin du contingent annuel le 2 novembre 2021 !

Le 2 novembre, le dernier des 3'822 contingents pour l'année 2021 a été utilisée.

 

À partir du 1er octobre, la 2ème tranche de 822 chevaux était disponible. Compte tenu de l'écart de quota depuis le début septembre, une forte demande était à prévoir. Le vendredi 1er octobre, 102 chevaux ont été dédouanés ! La moitié de la 2ème tranche a été consommé dans les 8 jours. Par la suite l'activité d'importation s'est un peu calmée, mais avec une moyenne de 25 importations par jour, elle était encore nettement supérieure à celle des 8 premiers mois.

 

Par conséquent, les importateurs sont maintenant confrontés à un écart de quota d'environ huit semaines,  comparé à sept semaines l'année précédente et seulement trois semaines en 2019.

 

À partir du 1er janvier 2022, 3'000 contingents seront à nouveau disponibles.

 


 

Fin du contingent annuel le 11 novembre 2020

Le mercredi 11 novembre 2020, le dernier des 8'822 contingents disponibles pour l'année en cours a été débité. Le quota annuel se termine donc environ 5 semaines plus tôt que l'année précédente (à cette époque le 12 décembre 2019)

 

L'utilisation du contingent a suivi un cours complètement différent de celui des années précédentes et a été considérablement influencée par la pandémie du coronavirus. À la fin du mois de février, le retard était d'environ 200 chevaux. Le "Lockdown" à partir de la mi-mars et les restrictions imposées au trafic frontalier ont porté la différence à 429 pièces à la fin mai. Cela suggérait que le contingent serait suffisant sans écart jusqu'à la fin 2020.

 

Cependant, avec l'ouverture des frontières début juin, les importations ont nettement augmenté au courant des mois suivant à un taux de 32 %, de sorte que la 1ère tranche de 3'000 chevaux était déjà épuisée le 21 septembre. Cette tendance s'est poursuivie avec la deuxième tranche de 822 chevaux (+ 33 % en octobre).

 

La question se pose de savoir si les importations ont augmenté si fortement malgré ou à cause de la crise du corona. L'avenir le dira !